CARTE BLANCHE – Forum des Arts & de la Culture, Talence

A l’occasion de son exposition CONJECTURE HORIZON avec Pierre grange-Praderas, Christine Solai a proposé à CONTEXTS de concevoir une soirée de projection de vidéos d’artistes. CONTEXTS agit sur l’espace public en faisant intervenir des artistes dans des situations particulières, hors du cadre habituel de l’exposition. On a choisi ces six vidéos pour leur capacité à nous transporter dans des imaginaires singuliers.

Documentaires?, fictions? … A partir d’une description de la réalité, le regard décalé des artistes nous entraine vers des espaces troublants. Une série de petits voyages, porteurs d’une réflexion sur la ville, le territoire, le paysage et la manière dont nous occupons l’espace public.

Julien Loustau

Sub, 2006

Film transféré sur DVD, 46’.

Collection Frac Lorraine.

Né en 1971, vit et travaille à Paris.

Sur les images mystérieuses d’une déambulation nocturne dans la vallée des Trois Gorges, sur le point d’être immergée par le plus grand barrage hydraulique au monde, la voix off de Julien Loustau nous plonge dans l’odyssée hypothétique du cryobot, sonde russe qui s’apprête à découvrir les secrets des origines au lac Vostok, prisonnier des glaces de l’Antarctique depuis des millions d’années. L’artiste rapproche, le temps d’une ode au voyage imaginaire, le destin de ces deux géographies en attente d’être révélées, saisies dans un état indéfini, entre disparition et apparition

L’interaction entre la nature et la technologie est au cœur du travail de Julien Loustau. Diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’Art de Nancy, il effectue un post-diplôme au Fresnoy à Tourcoing (2001). Ses films ont été présentés à la Galerie Nationale du Jeu de paume, Centre Pompidou, Palais de Tokyo…, ainsi que dans de nombreux festivals de cinéma (Lussas, Marseille…).

Anne COLOMES

antarctique

vidéo et film 16 mm

16′04″

2008

En résidence sur la base scientifique Dumont d’Urville, en Terre Adélie, l’artiste réalise une vidéo à partir d’un film tourné sur la base dans les années 60-70, témoignant des essais de tirs de fusées effectués depuis ce lieu. Ces images qui se posent d’abord comme l’évocation de la mémoire d’un lieu, d’une communauté humaine et de leurs activités, tendent à susciter des incertitudes. De quoi s’agit-il? Que font-ils ? Est-ce l’installation d’une implantation humaine ou les prémisses d’un film d’horreur?

« Antarctique » a été réalisée dans le cadre d’une résidence au pole sud (base Dumont d’Urville, Terre Adélie,) qui s’inscrit dans le programme « Arts aux pôles ». Celui-ci propose à des artistes de vivre en complète inter-relation avec les scientifiques, techniciens et personnels de bases scientifiques françaises afin d’apporter de nouvelles perceptions et sensibilités de ces régions extrêmes.

Née en 1972 à Bordeaux
où elle vit et travaille.

Formation
2001-1999 Le Fresnoy, Tourcoing.
1998 DNSEP, école des beaux arts de Bordeaux. Elle a récemment exposé des travaux au CAPC, Bordeaux, 2010 (Retour vers le futur, commissariat Buy-Sellf), en 2009 Kiosque/Images, Paris, en 2008 Le bon voisin, Galerie Bonneau-Samames, Marseille.

Zhenchen Liu

Under Construction

10’, 2007

Production of Studio National du Fresnoy, Courtesy of BRIOBOX galerie.

L’artiste filme un quartier de Shanghaï en pleine mutation. Comme dans les peintures chinoises construites autour d’un vide où la vie apparaît par petites touches fragiles, le quartier est parcouru par la caméra qui, à l’image d’un pinceau, le transforme en une étrange et amère « peinture » de paysage animé.

La caméra de Zhenchen Liu pointe la cécité et la brutalité des prises de décision de la municipalité sur la vie de plus de 100 000 familles acculées à abandonner leurs habitations, au nom d’une certaine régénérescence de la ville de Shanghai.

Jean-Michel Pancin

Speedway

5’35 , 2006

L’artiste nous fait découvrir un territoire étrange de l’Ouest américain. Ce lieu est le théâtre régulier de compétitions de vitesse. Speedway est composée d’un seul mouvement, qui s’initie sur une route désertique avant de s’enfoncer dans l’espace aquatique. Avec ce changement d’environnement, la nature du déplacement se transforme. De la terre à l’eau, entre eau et air.

Jean-Michel Pancin est diplômé de Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD).

Simon Queheillard

Ce que j’ai sous les yeux 1 (2003)

Ce que j’ai sous les yeux 2 (2004)

A travers la réalisation de flaques d’eau, l’artiste s’essaie à révéler le paysage urbain. Par leurs miroitements et leurs vacillements, ces images éphémères en mouvement redessinent la ville, captant certaines de ses manifestations. A travers des procédures simples, le travail de Simon Queheillard questionne notre perception, ce qui est de l’ordre de l’apparition des images.

Diplômé de l’Ecole des Beaux Arts de Bordeaux (DNSEP), il vit et travaille à Paris. Il fait en 2006 sa première exposition personnelle à la Galerie Frédéric Giroux, L’image dans le papier.

Chia-Wei Hsu

The story of Hoping Island

2009, video, 13’

Courtesy de l’artiste

Les chantiers navals de Hoping Island renvoient à une période importante de l’histoire de Taiwan au XXe siècle: lieux stratégiques durant l’occupation japonaise, ils furent le théâtre du décollage économique de l’île, alors rétrocédée à la Chine. En alliant plans fixes du lieux, témoignage et souvenirs individuels, l’artiste convoque les légendes et réalités qui composent les strates de l’identité locale, et de ses constructions.

Chia-Wei Hsu, né en 1983 à Taichun (Taiwan), vit et travaille à Taipei. En 2005, il termine ses études à la National Taiwan University of Arts. En 2008, il reçoit le prix Taipei Arts Award pour sa vidéo The Story of Hoping Island. Ses travaux ont été récemment présentés au Taipei Contemporary Art Center, au Musée du Jeu de Paume (Paris)..