Enseigne – Samuel Bianchini


du 29 mai au 4 juillet 2015
du mercredi au samedi de 14h à 19h
ou sur rendez-vous
Contexts, 49 rue Ramponeau, 75020 Paris
Vernissage le jeudi 28 mai à partir de 18h

L’équipe de Contexts est heureuse de présenter l’œuvre Enseigne [Tapuscript] de l’artiste Samuel Bianchini.

Enseigne [Tapuscript] met en œuvre un panneau d’information à leds blanches, dont l’affichage  semble hésitant, instable : les lettres apparaissent, disparaissent, sont remplacées pour être écrites à nouveau, dans un ordre qui change… Parfois, un mot s’affiche, le mouvement s’arrête, repart, puis le mot est effacé pour laisser place à la recherche d’un nouveau sens, d’un nouveau terme à écrire.

Les mots sur lesquels Enseigne [Tapuscript] se heurte ont été sélectionnés et empruntés pour représenter les spécificités du langage d’un contexte donné.

À Contexts, Enseigne [Tapuscript] donne ainsi à voir un lexique lié aux activités de notre galerie et, au-delà, des mots relatifs aux institutions environnantes (école, commissariat, conseil de quartier, mairie, etc.) et repérés dans les communications et échanges du Grand Belleville, le réseau d’art contemporain dont Contexts fait partie. En permanence, les mots cherchent à se former, comme saisis par des mains invisibles agissant sur un clavier à distance. Balbutiante, parfois plus déterminée, cette écriture maladroite interpelle le public sur son terrain, quand elle ne l’entraîne pas à anticiper les mots, à les chercher aussi.

Enseigne [Tapuscript] a été créée en 2012 dans le cadre du programme Art Campus porté par le Théâtre de la cité internationale à Paris, Contexts en assurant le commissariat.

Inaugurée à l’automne 2012 à la Cité internationale universitaire de Paris puis installée à l’Université Paris 13 (novembre 2013 – mars 2014), aujourd’hui présentée à Contexts, Enseigne [Tapuscript] a vocation à être montrée dans divers contextes pour lesquels cette œuvre fait, chaque fois, l’objet d’une adaptation, d’une “con-textualisation”, afin de “tisser avec” la situation, par le texte, pour interpeller chaque public sur son registre linguistique et susciter des questions : “Qui” produit cela ? Pourquoi ? Comment ? À qui appartiennent ces mots ? Qui les cherche ?

plus d’informations sur le site de Samuel Bianchini.